Chirurgie de la main – Les pathologies chroniques

Cette spécialité a de multiples facettes : les pathologies nerveuses, dégénératives, inflammatoires, celles liées aux Troubles Musculo-Squelettiques et le traitement des séquelles traumatiques.

Comme la chirurgie de la main en urgence, la prise en charge des patients ne se conçoit qu’au sein d’un pôle spécialisé par une équipe pluri-disciplinaire.

 

Du côté médical, le chirurgien travaille en lien étroit avec le médecin traitant du patient mais également avec les rhumatologues, médecins rééducateurs, médecins du sport, chirurgiens orthopédistes du membre inférieur et du rachis, infectiologues, médecins du travail et bien sûr les radiologues spécialisés dans l’appareil ostéoarticulaire.

Lorsqu’une intervention est prévue, l’anesthésiste et le chirurgien décident ensemble de la meilleure technique d’anesthésie en fonction du patient et du geste prévu.

 

Du coté para-médical, le dialogue avec les kinésithérapeutes et les orthésistes est essentiel pour adapter au mieux les soins prodigués aux patients. Parfois c’est vers les psychologues pour soutenir les patients victimes de pathologies chroniques invalidantes notamment l’algodystrophie.

Enfin nos patients fumeurs se voient proposer une consultation auprès d’un tabacologue, le sevrage tabagique améliorant nettement les résultats de nos traitements médicaux ou chirurgicaux.

Pour illustrer cette prise en charge multi disciplinaire prenons l’exemple du parcours d’un patient travailleur manuel présentant des paresthésies et des douleurs dans la main.