Baignades et hydrocution

Lors de vos baignades, attention à l’hydrocution ! Ce phénomène peut apparaître lors d’une immersion du corps dans l’eau froide par temps de forte chaleur, et entraîne un malaise par choc thermique suivi d’une perte de connaissance.

 

Lorsqu’il fait chaud, les vaisseaux sanguins périphériques se dilatent et le cœur s’accélère pour favoriser la circulation du sang, ce qui permet au corps d’évacuer la chaleur.

 

Si, dans cet état, le corps est soudainement immergé dans un liquide froid, les vaisseaux sanguins périphériques se contractent pour limiter les pertes thermiques en concentrant le sang chaud vers le cœur. Cela fait augmenter brutalement la pression artérielle : pour la compenser le cœur ralentit subitement et approvisionne moins bien le cerveau. Il y a alors risque de perte de connaissance et de noyade.

 

Pour prévenir l’hydrocution, il faut limiter autant que possible le choc thermique en préparant doucement son corps au changement de température. Avant de plonger tête la première, mouillez-vous progressivement la nuque, les membres et le dos.

Enfin, évitez l’alcool avant d’aller vous baigner : sa consommation est liée, selon une étude de la Croix Rouge, à 40% des morts par noyade.